Welcome to the JR’s

 

Le JR’s était une salle d’arcade mythique,

située au 14 Avenue Henri VADON à Saint Raphaël dans les années 1980.

Lieu de Perdition pour certains, Sanctuaire pour d’autres

Il n’en reste pas moins que  nous avons englouti dans ces murs de quoi effacer le déficit de la dette publique et reboucher deux ou trois fois le trou de la Secu.

Je parle là du PIB du Ghana évaporé comme une petite culotte un soir de surboum ! dans de sombres fentes vers lesquelles nos doigts tremblants d’adolescents pré pubères s’approchaient tout en tenant dans l’autre main le bâton de joie (joystick en Anglais Ndlr) tout étincelant promesse de plaisir rapide …

 

AHHHH insouciante jeunesse ….

 

Mais je m’égare.

Fermée en 2001

 

Je m’efforce depuis 2007 de faire revivre la magie de ce lieu en essayant de recréer cette salle

Dans ma cave de 12 M2

dans mon garage de 27M2

dans un grenier de 150 M2 !

 

C’est désormais une association loi 1901 qui regroupe des passionnés de l’arcade nostalgiques de cette période.

 

Notre mission est de rechercher, rénover, et réparer les bornes d’arcade et les flippers de ces années,  et de partager le temps d’un week end notre Gaming Room

en proposant à ceux qui veulent se replonger le temps d’une soirée dans l’ambiance magique du JR’s des années 80.

Les bénéfices de ces soirées nous permettent de restaurer ces icônes de l’arcade et d’acquérir les titres qui manquent à notre collection.

Le JR’s c’est 35 bornes d’arcade, 5 flippers et plus de 200 jeux fruits de 11 ans de collection.

 

Alors asseyez vous dans la Delorean activez le convecteur temporel, juste le temps de produire les 2,5 Gigowatts nécessaires à notre voyage et je vous entraîne avec moi pour un voyage vers le RETROGAMMING le pays où :

 

GAME IS NOT OVER

 

Mais tout d’abord un peu d’histoire, Le JR’s n’est pas apparu comme cela, au commencement :

 

 

Le Broadway (197x à 1981)

 

Cette Salle d’ Arcade, créée à Saint Raphaël au 14 de la rue Henri Vadon dans les années 1975  fut le point de départ.

Salle enfumée aux murs sales et à la population marginale.
Un comptoir aux lambris sombres se trouvait à gauche en entrant sur lequel trônaient des cendriers.

Le formica jaune autour du zinc tranchait avec le distributeur de cacahuètes rouge, et le patron répondant au nom d’ Alain vous fustigeait du regard de son œil torve…

L’endroit regorgeait de flippers de bornes d’arcades et de juke box.
Je me souviens à l’entrée à droite se trouvait un kung-fu master où j’ai claqué mes toutes premières pièces de 1 Frf.

Au centre de la pièce se trouvait une trappe qui donnait au sous sol dans une petite salle enfumée où trônaient des bancs et un baby et où les occupants étaient aussi raides que les marches de l’escalier en bois qui permettait d’y descendre.

Je me souviens m’ y être aventuré une fois et y avoir vu des mecs défoncés qui se piquaient avachi sur les banc qui ceinturaient ce cloaque Ambiance Ambiance …

A cette époque la salle du fond n’existait pas encore.
Quelques années plus tard en 1981  et suite à de nombreuses plaintes et probablement à une fermeture administrative, le Broadway fut vendu et apparut …

 

 

LE JR’s (1981 à 1993)

 

Pendant une bonne dizaine d’années, la salle regorgea de tous les titres possibles !!
À la pointe de l’arcade, elle fut une des plus belles salles de France et ce à Saint Raphaël !

Tenu par John et Julia SWEET un couple d’Anglais secondés par leur technicien Franck (jeune ingénieur Américain tout juste sorti de l’école).

Peinture noire à paillettes au mur, néons aux couleurs chatoyantes rose, bleu, jaune et oui  c’était les années 80 !!!.

Flippers, grosses bornes dédiées, Dragon’s lair, Street fighter puis les MK et KI sans oublier des simulateurs de conduite et d’avion avec le célèbre firefox et Clint Eastwood en tenue cuir moulant …
Le vacarme des bornes et flips ajouté à l’odeur si particulière que l’on ne retrouve nulle part ailleurs donnait un cocktail étonnant.
C’est dans cette antre du jeu vidéo à une époque où les consoles n’existaient pas ! que Régis, Stéphane et moi nous sommes rencontrés !
Que de gettonne dépensés , de fatalitées réalisées, de boules de feux, de katana dégainés, de planètes sauvées, de vilains méchants aliens repoussés, de tyrans annihilés, de princesses délivrées et de mondes sauvés …..

 

Le JR’s est devenu notre lieu de Rendez Vous, Les mercredis, on passait l’après midi dans le ventre du monstre dont nous ne ressortions qu’en fin d’après-midi à l’heure ou les poches sont vides de pièces et les yeux brûlant de découvrir que le soleil existe encore !!

Que dire du passage des pièces au système Gettone (jeton italiens ) qui remplacèrent nos bonnes vielles pièces de 5 fr et 10 fr

À 5 fr le Gettone et 10fr les 3 !!!

Que d’anecdotes …

Les plus malins utilisaient un piezo électrique récupéré sur des briquets pour faire « tilter » et ajouter des crédits sur les bornes !!

La sanction était terrible, je me souviens d’un gars s’étant fait chopper par John SWEET le patron qui a passé un sacré 1/4 d’heure et dont il doit encore se souvenir !!

Les mercredis en Free Play pour 20 ou 30 fr !! l’occasion de jouer à toutes les nouveautés sans se soucier du prix …

Les tournois durant lesquels on s’acharnait à obtenir le meilleur score pour obtenir la récompense suprême, Voir son nom inscrit en lettres rouges en haut de la salle et le Prize Money de 100 fr à claquer en Gettone dans les mêmes bornes d’arcade !!!

Régis Steph et moi nous souvenons de l’arrivée de bon nombre de nouveautés comme Street Fighter ou encore Dragon’s Lair et autre MK ou Ghost & Goblins,

Mais l’arrivée de DOUBLE DRAGON sur une borne située au centre de la salle comme une relique au centre d’une église fut l’un des moments FORTS au JR’s

30 ans plus tard je m’en souviens comme si c’était hier !!!!

2 heures de queue !!!! pour pouvoir insérer une pièce de 10Fr avec Reg et Stéph et moins d’une minute plus tard se trouver poussé par les suivants, hébété avec des étoiles dans les yeux en se disant « Trop Cool ça déchire!!!! »

On a vu des gars se battre à coup de poing pour une place grattée !!! Comme quoi quand la réalité dépasse la fiction… Ironique quand même pour un jeu de baston.

C’était une autre époque ou les consoles n’existaient pas , ou les graphismes des premiers ordinateurs oric atari xl et autres alice et c64 étaient si vilains et moches qu’ils auraient pu faire avorter une portée de phacochères !!!

L’arcade était Belle, on jouait ensemble !! pas comme sur console.

On devait se déplacer pour aller jouer et l’on rencontrait toujours un ami ou une connaissance avec qui l’on bavardait.

Bon nombre de personnes y voyaient un plaisir solitaire et lobotomisant mais c’était tout le contraire, véritable lien social, c’était un lieu de rencontre et d’échange.

Le dernier crédit était toujours partagé, c’était assez rare de le finir tout seul, car on savait très bien que le gars a qui tu offrais un crédit te le rendrait un jour ou tes poches  seraient vide.

Le « on se le fait à 2 ? » était monnaie courante

Les jeux se jouaient en coopératif pour faire la fin c’était souvent plus facile à 2,

et lorsque l’on se calait un jeu de baston, le vainqueur était souvent applaudi par le perdant !

Avec Régis, on a un Private Joke qui date de  ces années :

On se faisait une partie de Mortal Kombat et j’utilisais un perso du nom de Sonia (qui est une grosse truffe cela dit en passant) Régis avait Kano et il me met une Branlée de chez Branlée !!!

Lorsqu’un perso tue un autre perso à MK on entend et l’on voit à l’écran la phrase suivante

« FINISH HIM »

Et là 1 seconde avant de me faire exploser par Régis vu que je sais que c’est mort de chez mort et que ma fin est inéluctable, je lâche la manette, je le regarde dans les yeux et je lui dis…

« FINISH ME !! »

Gros éclat de rire pendant 5 minutes et depuis c’est devenu un joke entre nous lorsqu’un de nous perd ou gagne à un jeu.

 

 

 

Maximatic (1991 à 2001)

 

Revendue au début des années 90 à la société Maximatic, exploitée sous le nom

VIDEO MAGIC,

 

 

Durant toute la période MAXIMATIC (Dont Mr Alain VARLET était le propriétaire) l’ambiance restera excellente et les nouveautés s’enchaineront à une vitesse effréné !

En terme de qualité aucune salle à ma connaissance n’a été aussi bien entretenue !! les joystick étaient toujours impeccables tout comme les boutons !

Les jeux tournaient et chaque semaines amenait son lot de nouveautés , borne déplacée,nouvelle dédié etc..

La salle à cette époque comptait dans les plus belle qu’il m’ait été donné de voir, tenant la dragée haute à bon nombre de salle européenne voir US.

Une si ce n’est LA plus belle salle d’Arcade avec en plus de sa variété de machine une décoration poussée et totalement dans le thème de ces années.

 

Mais comme toutes les belles histoires, celles ci ont une fin…

 

la salle survivra 10 ans avant de sombrer sous les coups de buttoir des consoles de salon qui entraînèrent la fin des salles d’arcades en France.

 

Mario ma tué….

 

Ce fut une épicerie Turque sans aucune âme du nom de:

 

Turquoise Market

 

Fermée en 2011 elle fut remplacé par:

 

Camicie

un magasin de chemises italienne.

 

img-1543.jpg

qui mettra lui aussi la clef sous la porte en 2015.

 

La salle est actuellement sans locataire.

 

001 jr s now 1

 

Pour ceux qui veulent savoir à quoi cela ressemble je ne peux que vous conseiller la lecture

de l’excellentissime article :

 

TIME WARP