Road Trip Ritalien

 

ROAD TRIP RITALIEN

 

Oui mais avec Mme !

 

Une fois n’est pas coutume, elle a accepté de venir avec moi, et je suis bien content car en bonne Niçoise qu’elle est, elle parle le Ritalien, pratique pour pouvoir négocier dans ce pays étrange et dangereux.

Ma grand-mère disait,

« les Niçois ils sont un peu italiens, et en plus ils mangent les pâtes crues »

elle avait raison !

 

Départ est prévu pour 8H00 du matin, nous avons 350 km de route dans les contrées Ritaliennes, il ne va pas falloir traîner.

 

 

La JR’s Mobile est prête, les sangles, bâches sont en place il n’y a plus qu’à…

 

08H00 c’est parti !

 

-NON NON NON on doit attendre les courses !

 

Bon d’accord ma chérie.

 

Deux heures plus tard ce putain de livreur réussit finalement à trouver mon adresse, un exploit parce que cela ne fait que 6 ans qu’il me livre deux fois par mois…

 

 

 

 

Finalement 11H00 nous partons.

 

 

 

 

 

En avant pour la RITALIE.

 

20 minutes plus tard nous passons à Vingtimille, ça y est on est en territoire ennemi… il va falloir être prudent…

 

 

 

 

Direction le Piémont en direction  de TURIN.

 

 

La pluie est de la partie, Road Trip pluvieux, Road Trip heureux.

 

 

Ça tombe bien espérons que le retour soit moins humide.

En plus c’est cool d’avoir une co-pilote, le temps paraît moins long, c’est sympa de discuter…

 

Lorsque soudain à la sortie d’un tunnel…

 

WOOOSH

 

 

 

Le warp nous avale comme un oiseau gobe une mouche, je commence a être habitué, j’ai dépassé allégrement la cinquantaine de Road Trips,

mais ce n’est pas le cas de ma co-pilote qui a un peu de mal à se remettre de ce saut temporel et spatial…

elle est toute chamboulée et se demande ce qui se passe, je dois alors lui expliquer que ce n’est pas grave, que lorsque je pars en Road Trip, cela se produit fréquemment,

qu’il ne faut pas s’inquiéter, et qu’à partir de maintenant tout est possible, tout est envisageable, que si elle croise une licorne ou Chuck Norris en string, et bien.. c’est normal.

Que la seule limite à ce cauchemar psychédélique digne de la plus belle overdose sous acide depuis 1968 est : mon imagination…

Et Mme le sait, elle me supporte depuis plus de deux décennies et sait de quoi je suis capable..

c’est à mon avis ce qui la perturbe le plus.

 

 

 

 

 

-Mais qu’est-ce qui m’arrive je me suis transformée en cartoon !

 

 

C’est rien chérie, je ne t’ai pas dit que dans tout bon Road Trip il y a du sang, de la sueur et du sexe….

 

 

Je peux même te le faire en Ritalien ma chérie.

 

 

 

 

Mais Mme me calme illico…

Elle doit avoir encore un peu de mal avec le warp, le psychédélique et tout ça…

on va lui laisser 5 minutes pour qu’elle s’habitue…

 

 

En attendant on cruise.

 

 

Et on passe le péage, mais n’étant pas seul dans ce Road Trip je découvre que Mme a le droit de mettre sa touche et me voilà transformé en étrange personnage….

Mais je le reconnais, c’est le pêcheur du flipper FISH TALE

 

 

 

Le GPS semble nous avoir égarés une fois de plus…

 

 

On n’a qu’à suivre ce camion, il nous conduira bien quelque part..

 

 

 

 

Rohh bonjour Madame… viens allons lui parler.

 

 

 

 

 

 

-Toi tu vas passer un mauvais moment mon coco, tu m’entends… si tu crois que tu vas jouer le joli coeur, ça va mal se passer…

je te rappelle à toutes fins utiles que la différence entre le flipper que tu vas chercher et cette jeune femme au bord de la route est la suivante….

 

le flipper tu mets la pièce dans la fente et tu  joues avec les mains et elle c’est l’inverse !

 

 

 

Mais non mon cœur, c’est la sirène sur les sides du FISH TALE, elle nous montre le chemin…

 

 

Je t’ai dit qu’on était dans ma tête et que c’est vraiment du nimportenawak..

 

-Mince il a raison, la gentille sirène nous indique le chemin et s’évapore dans un nuage arc-en-ciel…

 

 

Le panneau apparaît alors comme par enchantement.

Bon ok il a pris un coup dans l’aile mais au moins il est là et on est à nouveau sur le bon chemin.

 

 

Voilà le trou pommé village.

 

Un véritable labyrinthe de ruelles toutes en sens unique…

 

Il nous faudra l’aide d’une autochtone pour trouver notre chemin, heureusement que ma co-pilote parle leur drôle de language.

 

 

quelques ruelles plus loin.

 

 

 

 

Nous y voilà enfin.

 

 

 

Oui c’est là, mais au 1° étage !

détail qui a toute son importance et que Mirko mon vendeur a omis de préciser.

quels farceurs ces RITALIENS.

 

 

 

 

MIRKO, un gars bien sympa, collectionneur lui aussi et qui dispose de jolies pièces.

On discute 1/4 d’heure et c’est pas tout mais il y a du chemin.

Le deal est conclu et c’est parti pour le chargement.

 

 

 

 

 

 

On embarque le flip sur le palier et heureusement le voisin vient nous prêter main forte.

 

 

 

 

 

La descente se fait sans encombres et 5 minutes plus tard, je suis en train de wraper le fish tales

pour éviter que la pluie ne le mouille… contradictoire pour un flipper sur le thème de la pêche non ?

 

 

 

 

Emballé c’est pesé, à plat dans la JR’s Mobile avec en plus une bâche et les sangles qui vont bien, ma prise est bien arrimée et elle ne risque pas de bouger.

 

MIRKO nous offre une bouteille du cru.

Nous le remercions chaleureusement

et nous repartons vers la maison.

 

 

 

 

 

Les comptes à mi-chemin.

 

Mme est trop fière d’exhiber un étrange artefact aux couleurs de son pays d’origine et qui me nargue sur le tableau de bord de la JR’s Mobile

Elle insiste lourdement pour que les clefs du FISH TALES se retrouvent affligées de cet étrange objet en guise de porte-clef…

 

Soit, je concède à accéder à sa requête…

 

Deux heures plus tard, il est temps de faire une pause

 

 

Quand soudain une silhouette sur le parking attire mon attention,

elle ne m’est pas étrangère.

 

 

C’est Jean-Claude !

 

 

 

-Ah mince j’ai oublié que tu es plein de conneries..

 

 

 

Oui toi aussi danse et fais l’oiseau, tu verras c’est beau, c’est fluide, c’est aware, c’est comme l’air c’est magique tu vois on peut pas le toucher et pourtant il est là, c’est comme le spirit tu vois, moi j’en suis conscient je suis un oiseau…

tu vois avoir un euro ou un million c’est pareil, c’est pas le nombre qui importe c’est le fait de feeling, tu vois sans feeling c’est pas beau et toi je vois qu’il faut que tu danses dans le soleil avec les goélands et les yorkshires…

 

– Attention Jean-Claude la voiture !!

 

 

 

Pendant que Jean-Claude se fait désincarcérer on en profite pour boire un petit café.

 

Je re-pense à ce que vient de dire Jean-claude et achète un billet de « MILLARDARIO »

moi qui ne joue jamais.

 

 

BANCO LE MILLION

20€ c’est le début de la fortune ! ça payera le kit élastique.

 

-Bien joué, mais tu es redevenu normal, c’est cool ça veut dire que moi aussi je vais redevenir moi-même? non?

 

Oui oui bien sûr ma chérie, mais tu sais  c’est mon Road Trip donc ça risque de prendre encore un peu de temps, sois patiente…

 

 

On the route encore

 

Et voilà retour à la maison, on déchargera demain, il est tard et commincio a sentire la fatica, buona notte a tutti, e possiblé votre ami pas regarder par la fenêtre comme ils disent en RITALIE

 

 

 

Déchargement le lendemain.

Mise en place dans l’atelier.

 

 

 

remplacement de la prise au format français.

 

 

 

 

Il va rester quelques jours dans l’atelier histoire de lui mettre un coup de chiffon et de remplacer deux trois bricoles, mais il n’y a vraiment pas grand-chose à faire, ça me change, j’ai pas l’habitude.

c’est vraiment un bien belle prise que ce FISH TALES.

Avec de nouveaux sides il va être comme neuf.

 

Même mon voisin attiré par la musique country dRoadu flipper est  passé l’essayer, il a déjà du sucées ce FISH TALE.

 

Et surtout un grand merci à Mme pour sa présence et son aide lors de ce Road Trip, elle qui  me supporte avec ma passion encombrante depuis des années.