WIP Indian Jones

Du travail, une fois n’est pas coutume, il y a un max de taf.

 

Le plateau de cet indy est dans un état de conservation fantastique  et c’est une des principales raisons pour laquelle  j’ai décidé de le prendre, il est sain, sec mais dans un état de crasse innommable, 3o ans sans voir un chiffon, de la poussière, de tout et n’importe quoi, bref il va y avoir pas mal de travail.

 

Mais ça ne nous fait pas peur

 

Au final j’ai arrêté de compter mes heures mais je dois avoir passé, à raison de 3h en moyenne par session, pas loin de 45 heures.

 

 

J’ai fait tellement de photos que je n’ai pas le courage de toutes les légender, ce serait trop fastidieux et long à lire.

J’ai dû démonter intégralement le plateau et Dieu sait que sur un indy c’est une véritable plaie à démonter et surtout à remonter.

 

6H pour le démontage et pas loin de 20 heures pour remonter, incluant le nettoyage, le dégraissage, décrassage, polissage des pièces métalliques, passage au bac à ultrasons des plastiques et pièces diverses, remplacement du set plastique, des plots, des élastiques, réparation de la lock bar, peinture réparation d’une cage de la porte de l’idole de la captive ball, chromage des rampes, remplacement intégral du gun et de son câblage qui était manquant, réfection de batteurs et remplacement des ampoules sans oublier vérification du faisceau, re-soudage de  diverses pièces et remplacement de bobines, mise en place de serrures, ponçage des pieds et peinture gold sans oublier les decals de caisse…..

 

Trois fois rien quoi et je suis sûr que j’en oublie…

 

Bref la suite en photos.

 

 

 

 

 

 

 

A suivre…