Archive

1° Fois F4brice

  |     |   No comment

Mars 2012.

 

Hello les kids

aujourd’hui un invité de marque dans la rubrique

« votre première fois »

C’est au tour de F4BRICE de se mettre à nu et de nous raconter sa toute première fois !!

Alors vous qui êtes habitués de ces pages installez-vous confortablement dans la Delorean et je vous entraîne

en 1980.

Nous sommes le 24 Juillet 1982

il est 10H37 en ITALIE.

drapeau-italien-i590.png

Non je déconne, on ne connait pas la date exacte mais ça fait toujours classe de se la péter et de commencer avec une bonne grosse affirmation.

Bon donc on est dans les années 80 entre 81 et 83 environ, c’est l’été car il fait chaud et le petit F4BRICE  8 ans est en vacances avec ses parents en ITALIE.

Pas n’importe où : à PINARELLA DI CERVIA une jolie station balnéaire près de la mer Adriatique.

capture-d-ecran-2012-09-23-a-21-06-08.png

Toute la petite famille séjourne au camping

Camping Adriatico
Via Pinarella, 90, 48015 Cervia Ravenna, Italie
+39 0544 71537 ‎Demander Gino de la part de F4BRICE et essayez de choper l’emplacement 37 il y a une chouette vue sur la plage

C’est d’ailleurs près de l’emplacement 37 que le petit F4brice et Gudrun une jeune allemande en vacances elle aussi

mais je m’égare, je m’égare

donc

C’est l’été, des vacances en ITALIE, la dolce vita s’écoule lentement et s’égraine au fil des siestes et des lancers de cerf-volants sur la plage

capture-d-ecran-2012-09-23-a-21-17-19.png

Mais les cerf-volants et les pâtés de sable ça va 5 minutes, F4BRICE est en avance pour son âge et il est assez bricoleur !!

deguisement-monsieur-bricoleu.jpg

Il a repéré un étrange meuble plein de lumières clignotantes  qui en plus  fait de la musique,

Une enivrante mélopée qui attire inexorablement le petit garçon comme la flûte de Hamelin…

N’y tenant plus il se soustrait à la vigilance familiale pour s’approcher de l’engin …

Il y a des rencontres qui marquent une vie ..

celle-là en est une

imaginez un petit garçon face à ..

11812420696.jpg

Une borne centipede !!!!

Manufacturer: Atari
Year: 1980
Type: Videogame

Class: Wide Release
Genre: Shooter
Monitor:

  • Orientation: Vertical
  • Type: Raster: Standard Resolution
  • CRT: Color

Conversion Class: unique
Game Specific: Centipede Pinout
Settings: Centipede Dipswitch Settings

Number of Simultaneous Players: 1
Maximum number of Players: 2
Gameplay: Alternating
Control Panel Layout: Single Player
Controls:

The player controls a gun that can only move in the bottom fifth of the screen. The object is to shoot a centipede that works its way down to the player area through a field of mushrooms. Other attacking enemies are fleas, spiders, and scorpions.

Mais ça …

le petit F4BRICE  n’en sait rien tout ce qu’il a repéré c’est que l’on peut défoncer cette saleté de ver qui tourne inexorablement à travers les champignons !!

et F4BRICE il n’aime pas les vers il est sûr que si ce vers n’est pas stoppé il va abîmer ce joli meuble

Car les vers c’est cracra et ça pourrit  tout !!!

vere.jpg

Alors il ne lui reste qu’une chose à faire, c’est de trouver une pièce de 100 lires afin de péter sa gueule à cette saleté de vers !!!

il faut pas le gonfler F4BRICE  !!!!

Après avoir demandé poliment à sa maman une pièce de 100 lires,il s’approche de l’engin, tout tremblant, la pièce à la main

et là …

6163892553.jpg

C’est le drame !!!

Le vers est retors et fourbe !!

tout comme l’exploitant italien !!!

un bon gros margoulin celui-là !!!

déjà qu’un exploitant français est un escroc de base,

Luigi

casque-pompier.jpg

(si j’ai envie de l’appeler Luigi je l’appelle comme je veux !)

Luigi est aussi le pizzaiolo du camping !!

donc ce Luigi a des frais car il a rencontré Franscesca qui ne rêve que de visons et de bijoux hors de prix

cagole.jpg

Alors le Luigi a modifié ses monnayeurs et affiche sans vergogne 200 lires le crédit !!!!

Quel arnaqueur cet ITALIEN !!!

F4BRICE  est dépité mais il ne se laissera pas flouer comme ça !! La survie de cette borne dépend de lui et ce vers qui le nargue  va avoir ce qu’il mérite !!!

big2-article-1.jpg

Ni une ni deux, il retourne auprès de ses parent et obtient une seconde pièce

Cette satanée bestiole vas voir ce qu’elle va voir !!

Le reste .. .

s’embrume dans les souvenirs, le combat fut épique

ce fut une bataille sans merci que  livra le petit F4BRICE

se démenant contre vents et marées aux commandes de son trackball !!

alejandro-jodorowsky-un-documentaire-sur-son-dune-portrait-w532.jpg

Même si le combat ne dura pas plus de 20 secondes

(vous avez déjà joué a centipede à 7 ans ?)

et le bien triompha contre le mal

l’équilibre cosmique fut rétabli,

Franscesca eut son vison à la fin de l’été ,

48072301-1.jpg

Luigi obtint ce qu’il espérait

400-f-17881988-u0xdeucg2va2dyndk5z6pf3jgsztiwg2.jpg

Quant à F4BRICE, lui ne ressortit pas indemne de cette expérience, marqué comme bon nombre d’entre nous il repense souvent avec nostalgie à cette époque

sauf que maintenant les bornes : il les ouvre, les dissèque, les répare et les soigne de ces vilains vers qui les mettent en panne !!!!

Jeudi 23 Aout 2012.

Hier le JR’s a vu un visiteur de marque

img-2288.jpg

si vous êtes un habitué du forum GAMOOVER, vous ne pouvez que suivre avec délectation ses W.I.P d’anthologie,

C’est le Mc Gyver de la panne, le Dr Green du Pcb malade,

le Paul Bocuse de la restauration (de borne)

Si vous avez un problème, si vous êtes seul, si personne ne peut vous aider, si vous êtes acculé, si la justice ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : l’Agence tous risques.

j’ai nommé :

F4brice

img-2284.jpg

De passage sur la Côte, il a délaissé les plages bondées pour passer un après midi au JR’s

Au programme, discussions enflammées sur le vidage de truites … euh l’Arcade

et quelques parties de CAPTAIN COMMANDO, SUNSET RIDERS et même la fin de BUBBLE BOBBLE avec pas loin de 30/40 crédits !!

Il faut dire que certains niveaux passés le 75° devient vraiment hard hard

la preuve en images

img-2282.jpg

Une bien belle journée,

ce fut un vrai plaisir de discuter et d’échanger avec F4BRICE

dont les connaissances n’ont d’égale que sa gentillesse

Azn

Read More

1° Fois Phillipe

  |     |   No comment

VOTRE PREMIERE FOIS: PHILIPPE

PHILIPPE a ré-découvert le site du JR’s grâce au forum GAMOOVER

C’est avec plaisir qu’il nous livre quelques uns de ses souvenirs  de ces années où les consoles de salon en étaient qu’à leur balbutiement et ou l’arcade régnait en maître sur le monde du jeux vidéo.

Ex joueur du Jr’s, il a fait parti des élus qui ont côtoyé cette salle mythique dans les années 80/90.

Il a bravé la faune interlope et délesté ses poches des crédits nécessaires a faire rugir les bornes et autres simulateurs présents au 14 rue Vadon à St Raphaël !

 

Voilà son récit.

 Bonjour, à tous
il faut savoir que depuis que je suis tout petit, je vais une fois par an sur St Raphaël,

et oui j’ai ma grande mère mon oncle ma tante et mon cousin Mathieu qui vivent là-bas.
Moi par contre à l’époque, j’étais le petit banlieusard qui vivait loin de la mer…
Maintenant tout à changé car je réside près de l’océan.


Pour revenir à la première anecdote,  la période dont je me souviens le mieux doit se situer dans les années 89-90. A cette époque-là, j’avais deux passions, que j’ai toujours : le skate et les jeux vidéos.

Quand je venais à St Raphaël c’était le plus souvent l’été et il fait vraiment chaud, à cette période-là.
Il n’y avait pas de rampe de Skate vers le port à cette époque, donc on allait rider en bas de la rue du JR’s, autour des escaliers qui descendent au bowling,

 

 

 

 

 

 

d’ailleurs dans le bowling il y avait une borne arcade

et un simulateur de voiture en piteux état, je crois.

Quand il faisait trop chaud au soleil à force de skater , hop on allait se réfugier dans la salle d’arcade du JR’s car à cet endroit il y avait non pas la clim.

(enfin il me semble) mais dès ventilos au plafond qui donnaient de l’air frais…

Toujours est il que ça nous rafraîchissait et puis si on avait un peu de  sous dans les poches, on jouait aux jeux vidéos, sinon on regardait les autres y jouer. La borne dont je me souviens avoir le plus joué c’était Splatterhouse, au fond du couloir à gauche.

jeux assez gore et glauque.

C’est mon deuxième préféré de l’époque après Kung Fu Master.

 

La deuxième anecdote qui se situe à la même époque,   un été  par malheur, j’ai accepté d’aller chez un camarade deux semaines à Roquebrune-sur-argens

loin du JR’s (16 Km pour être précis).

 

 

On s’est ennuyé ferme, on était loin du centre ville, heu du centre bourg je devrais dire.

D’ailleurs vers la fin du séjour, on s’est un peu fâché l’un l’autre….

Mais ce qui nous a sauvé c’est qu’on s’est lancé à la recherche de la moindre borne arcade dans chacun des troquets du village,

et oh miracle au bout du dixième café crème, heu je veux dire café écrémé,  on voit enfin un semblant de salle de jeux avec un baby et une borne arcade.

Une borne avec 1942 !!!


 

 

 

 

 

 

Pendant deux semaines, on a joué comme des malades, de toute façon on n’avait pas le choix,

il n’y avait que ça. 

Ce qui m’a encore sauvé cette fois ci pour me rendre au troquet c’est ma planche de skate ,

hé hé mon camarade ne savait pas tenir sur une planche,

du coup j’arrivais le premier pour mettre la piécette.

 

Si comme PHILIPPE vous désirez écrire un article pour le JR’s ou simplement nous confier vos anecdotes, nous nous chargeons de les mettre en lignes.

Une seule adresse :

le jr’s

 

Read More

1° Fois Jean-Marc

  |     |   No comment

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

 

C’est au tour de Jean-Marc de se livrer sur le canapé du JR’s

pour nous raconter sa première fois.

Signe des temps et pour montrer que nous respectons toutes les sexualitées façon de jouer au JR’s ce n’est pas d’une borne qu’il va nous parler mais d’un flipper.

Fermez les yeux, comptez à rebours jusqu’à 10 je vous entraine il y a une QUARANTAINE d’années de cela dans les Bouches du Rhône non loin de Sainte Croix.

 

 

 

 

 

Nous y sommes

C’est le mois d’avril la nature sort de sa torpeur hivernale, les températures grimpent et la sève monte peu a peu dans les tronc des arbres mais je m’égare…

Nous sommes non loin de Marseille

et plus précisément au camping le Mas

étonnant comme ces lieu de vacances dans nos régions furent le théâtre d’aventure ludobistrophile a plus d’un titre.

 

 

 

 

 

 

1982 le jeune Jean-Marc viens passer quelques jours avec ses parents dans le camping du mas où ils ont une caravane à l’année, havre de paix où les week-end glissent dans la chaleur méditerranéenne à l’ombre des pins dans une lumière qui nous est propre et qu’a si bien décrit Pagnol.

c’est encore le temps de l’insouciance et de la virginité mais plus pour longtemps….

Il est temps de faire sortir de l’hivernage ce coin de paradis et tel un rituel séculaire la famille s’affaire a nettoyer et remettre en ordre les lieux ce doux week-end d’avril.

Le père de Jean-Marc lui demande de l’aider a monter le auvent de la caravane c’est ennuyant mais il a droit en échange de ses efforts à « la pièce » qu’il s’empressera comme nous tous d’aller claquer dans la salle  lui permettant de s’offrir un plaisir fugace mais si agréable…

 

 

 

 

 

 

Moi j’arrachais des herbes dans le jardin contre une pièce… même souvenir d’enfance embrumé qui dors dans un coin de nos mémoires…

Bref Jean-Marc se rend à la salle de jeux du camping, une belle salle comme c’était souvent le cas dans les camping là ou trône fièrement quelques bornes d’arcade , deux, trois babyfoot et des flippers.

 

Plaisir indescriptible que celui de passer la porte après de long mois d’hibernation pour découvrir les nouveauté, retrouver des machines auxquelles on a joué l’année précédente,comme des amis que l’on n’aurais plus revu depuis longtemps, découvrir de nouveaux titres , être attiré ou pas par les nouveauté et les « valeurs sure »..

En plein centre de la salle trône un nouveau venu…

C’est un nouveau flipper oui… mais pas n’importe quel flipper…

c’est une rencontre

Une de ces rencontre qui peuvent à elle seule bousculer, modifier une existence toute entière…

devant Jean – marc se dresse un… XENON

 

 

 

Un flipper datant de l’époque ou les exploitant avaient bien compris que l’habillage était primordial pour captiver les joueurs, une époque ou les artistes se devaient de rendre sexy ces machines afin de susciter la convoitise et l’envie des plus ou moins jeunes.

Véritable œuvre d’art à l’instar des bornes d’arcades aux formes lourdes et pataude, le flipper et ses lumières en mettait plein les yeux et les oreilles.

 

D’un seul regard il est piégé, il ne le sait pas encore mais tel un lapin dans les phares d’une voiture il n’a plus aucune chance.. c’est perdu d’avance..

un XENON… comment résister.

 

 

 

 

 

 

le premier examen visuel le captive, ses lumières, ses couleurs ce coté sexy et son tube qu’il croira comme bon nombre d’entre nous en verre (alors qu’il est en plexiglas) car l’effet était bluffant.

Son coté miroir…

si les concepteur de la chose s’étaient trouvé dans la salle ils auraient eu un sourire en coin en constatant que leur œuvre fonctionnait et remplissait leur attentes le plus folles

 

Jean-Marc a sa pièce en main s’approche de la fente… et soudain…une voix grave retentit  le flipper lui parle !!!!

JOUEZ MOI !!!

et en français !!!

 

inutile de vous décrire ce qui se passe dans la tête du petit Jean-Marc.. c’est Beyrouth et Nagasaki réunis !!!

« le flipper viens de me parler »

je suis l’élu

 

il sera incapable de glisser sa pièce dans la fente et restera interloqué une bonne minute, le temps que la voix métallique du xenon ne l’invite à nouveau

JOUEZ MOI !!!

e de

Pièce glissée, un OUAAAA de gémissement accueille l’offrande…

suivi d’un …

ENTREZ DANS XENON

BIENVENUE DANS XENON

batteur en main la première bille s’écrasera comme un avion piloté par Andreas Lubitz …

 

 

 

trop occupé a écouter ce que cet ovni est en train de lui dire

un flipper parlant … c’est incroyable !!!

Ses petits cri de plaisir résonnent encore dans ses oreilles

( les petits cri du flip !!! bande de couillon! vous n’avez jamais joué à Xenon ou quoi ?)

 

tel un fix d’héro mélangé à du crack et du speed, la vie de Jean-Marc ne sera plus jamais la même il le sais, il l’a vu il y a joué

désormais il est accro.. et pas l’un des moindre…

 

Une réflexion naitra se jour là dans son esprit.

« si un jour j’ai un bon travail , c’est ce flipper là que je m’offrirais »

 

A cette époque détenir un tel artefact était réservé au fils d’exploitant ou de Rockfeller

un plaisir inabordable…

 

 

 

 

 

 

 

Read More

1° Fois François

  |     |   No comment

Bonsoir à tous

nous voilà encore une fois avec une belle histoire Arcadienne comme on les aime !

Asseyez vous près du feu je vais vous conter la Première fois de François.

 

J’ai fait la connaissance de François par le biais d’un forum Gay d’arcade.

Comme avec Claude FRANCOIS (son homonyme)  le courant est bien passé et nous nous sommes rencontré dans la vrai vie.

lors de la fête à la saucisse d’avignon euhh… du Salon du Flipper à Sorgues.

Quelques moi plus tard alors que notre relation entre adulte consentant et responsable s’épanouissait et  lors d’une session à plusieurs au Jr’s

on vas pas se mentir: « On se secouais le bâton de joie a plusieurs » (le joystick pour les initiées)

il m’a avoué la chose suivante :

« si je me suis mis à l’arcade

c’est en partie grâce /a cause ( a vous de rayer la mention inutile )

du Jr’s »

Cette phrase raisonne encore dans ma tête et je mesure l’impact que la rédaction de mes délires peut avoir sur les âmes les plus influençables…

en tout cas cela m’a fait vraiment fait plaisir de savoir que j’avais réussi à communiquer a quelqu’un

ma passion pour le fist anal euhh l’Arcade.

Mais revenons à nos moutons …

François, nous raconte sa première expérience vidéo ludique tarifé

et oui on est comme ça au Jr’s, on dévoile tout même nos secrets les plus intimes.

 

 

Mes premiers souvenirs d’arcade remontent à mes premières années de collège dans les années 1985/1986.

Il avait en face de mon collège un petit bar avec 2 bornes d’arcade qui étaient en permanence prise d’assaut par tous les collégiens.

 

 

 

Je ne me souviens pas précisément de ces deux bornes, mais je me rappelle bien du jeu sur lequel j’ai passé des heures qui était « 1942 »

un shoot-them up vertical avec un avion de chasse.

 

 

 

J’ai encore mal au poignet doigt pour avoir appuyé continuellement sur le bouton de shoot pour tirer les missiles en rafale.

Mais mes meilleurs souvenirs d’arcade arrivent un peu plus tard vers la fin du collège 1987/1988.

A ce moment-là, on était passé chez les grands et le petit bar en face du collège ne nous suffisait plus.

 

 

 

 

Alors on allait s’encanailler dans un fameux bar bien connu de gens qui habitaient Aix en Provence à cette époque-là :

« Le Grand Café Leydet » situé en haut du cours Mirabeau.

 

 

 

 

 

Aix en provence

Malheureusement ce café fondé au début du siècle a été détruit dans les années 1990.

 

 

 

 

Ce bar centenaire possédait dans l’arrière salle, une salle d’arcade impressionnante comprenant des alignements de flipper, de baby-foot et de bornes d’arcade

Je me rappel du panneau d’avertissement à l’entrée de cette salle

« Interdit au moins de 16 ans » qui pour nous représentait le plaisir de l’interdit.

 

 

 

 

 

 

 

Malheureusement je n’ai jamais pu retrouver aucune photo de l’intérieur de cette salle.

Mes plus mémorables souvenirs d’arcade dans cette salle sont « Black Tiger », « Double Dragon », « Shinobi »,

« Ikari Warrior », « Bades dudes vs dragon ninja » et « Prisonner of War ».

Je me rappelle encore d’une anecdote qui m’avait marqué à l’époque.

Un matin ou les cours du collège avaient été annulés, on était dans la salle avec des collègues de classe et tout à coup un des patrons passent dans la salle en criant à tout le monde :

 

 

 

 

 

« Tous ceux qui ont moins de 16 ans sortent immédiatement, on va avoir un contrôle de police dans une demi-heure ! »

 

 

Alors plus de la moitié de la salle c’est immédiatement vidée et on en faisait partie bien sur.

C’était aussi ça l’ambiance au café Leydet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

1° Fois Xavier

  |     |   No comment

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

 

C’est au tour de Xavier

de se coller à l’exercice de style de :

 

 

 

 

« La première fois »

Il nous livre le souvenir de sa première expérience d’arcade.

 

 

 

Nous sommes en 1990 / 1992

Difficile de mettre une date sur mes souvenirs embrumées, le lieu :

 

La Dordogne

 

et plus précisément

CAHORS

 

 

Non loin de la maison familiale,une hostellerie qui accueille le mariage d’un cousins ou proche de la famille.

 

 

 

 

Xavier n’a que 9 ans, la cérémonie ne l’a pas plus passionné que cela

et alors que la noce bat son plein dans la grande salle  ou se déroule l’action,

son attention est capté ainsi que celles de ses petits cousin par la pièce attenante.

 

Il s’agit du bar et de son zinc sur lequel trône surement des bouteilles de champagne

prêtent a être sacrifiées au traditionnel rituel de la biture de mariage.

 

Tonton Marcel est chaud comme la braise, c’est normal il est à 4 Grammes.

 

 

 

mais nous reviendrons sur ce détail plus tard.

 

ce qui intrigue donc le petit Xavier ce n’est pas le bar et ses bouteilles mais, plutôt le « gros meuble » qui se trouve à côté,

 

 

Une borne générique Européenne

surement une Jeutel ou une Renée Pierre.

 

 

 

 

Et là à l’écran, c’est la Guerre !!!

 

 

un jeu en co op , c’est à dire qui se joue à 2 et dans lequel vous pouvez vous entraider

pour aller plus loin (l’inverse d’un versus).

Donc un jeu de guerre en co op avec une vue des protagoniste par l’arrière,

Xavier ne se souviens plus vraiment du titre c’était un petit garçon à l’époque ;

mais il est fort a parier que CABAL soit le jeu dont nous sommes en train de parler.

 

 

Un gros hit de l’année 1988.

 

 

La borne est là, surement mise en Attract Mode par le margoulin l’exploitant du coin,

qui sait pertinemment que cela va attirer du monde.

 

Et ce qui devais arriver arriva…

 

xavier et ses cousins tel des moustiques attirées

par une lumière bleue s’approchent inexorablement de la borne, ils ont compris que toutefois pour assouvir leur pulsion de Gameurs,

ils doivent obtenir le précieux sésame qu’est la pièce de 5 Frf.

 

 

Et c’est là que Tonton Marcel entre en scène…

 

 

Vous savez celui qui est à 5 Grammes (Dans chaque bras!) .

Ben oui depuis 10 minutes il a pas bu de l’eau et son taux d’alcoolémie augmente inexorablement tout comme la dette Française,

il charge comme un goret le Tonton Marcel

 

 

 

 

De toute façon cuit comme il est

il lâche sans réfléchir toute la monnaie qui subsistait dans ses poches et retourne guincher

en se déhanchant comme un beau diable sur la piste.

 

 

le maigre magot ne durera que quelques minutes car le margoulin de service l’exploitant connais son affaire,

la difficulté qui peut indépendamment se régler sur:

 

facile

normal

ou

hard

 

Mais là …

le jeu a été réglé sur

God Mode

afin de maximiser les profits.

 

 

 

 

Notre petite troupe conduite par xavier se doit de refaire le plein de monnaie et  la caillasse de Tonton Marcel

semble s’être évaporé comme la virginité de tata lisa  dans les bras d’un serveur derrière le bar…

 

 

Nos vaillants kids veulent en découdre et ne s’arrêteront pas en si bon chemin,ils ont goûté au sang

et ils la veulent leur putain de guerre!

 

Alors il reste tata Josianne mais elle n’est pas commode et l’étrange signe qu’elle adresse aux jeunes semblent indiquer

une fin de non recevoir

à leur demande de crédit en vue d’explorer l’univers vidéo ludique qui se trouve dans la pièce adjacente.

 

 

 

 

 

 

Reste tante martha , elle est gentille mais un peu siphonnée,

ils tentent le tout pour le tout et demandent à la brave dame de lâcher son obole…

 

et là contre toute attente, elle accepte et semble elle aussi vouloir en découdre !

 

 

 

la suite se perd dans les méandres embrumées des souvenirs

ce que xavier sait c’est que c’est le point de départ de son addiction.

Les kilos de jeux et de console qui jonchent son appartement ne sont pas là pour me contredire .

 

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

Read More

1° Fois Régis

  |     |   No comment

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

 

 

76 ou 77 … c’est loin la date est incertaine le lieu aussi.
Nous sommes à Lyon ou ses environs …

 

 

Un restaurant, j’ai 5 ou 6 ans et le meilleur moyen qu’ont trouvés mes parents pour obtenir quelques instants de tranquillité

durant cette soirée est de me coller au fond de l’établissement sur une étrange table basse.

 

Et là c’est le choc !

 

la rencontre improbable.

J’ignorais  jusqu’à son existence il y a quelques secondes de cela et pourtant elle m’appelle, m’attire et m’intrigue à la fois !

Je tourne autour de ce meuble aux formes si conventionnelles et pourtant  si énigmatique.
Ce n’est pas une simple table, c’est plus c’est une cocktail !!

 

 

 

Les souvenirs sont incertains et embrumés, une manette chromée par ci un bouton rond par là

 

Était il vert était-il rouge ?

 

 

les souvenirs sont nappés dans une brume onirique ou chante au loin le son électroniques et sec des condensateurs électrisé qui déversent leur logorrhée mélodieuse à travers les haut parleur mono de la belle.

 

« winners don’t use drug »  comme dis si bien William S.Session du F.B.I mais ça aide pour finir Ghost & Goblins quand même !!

 

Les pieds de la belle étaient couverts de chrome luisant sous la lumière tamisée du restaurant.

 

 

Le jeu ? peut être un Pong ou un de ces nombreux frères illégitimes.

 

 

 

Pong fut un des jeux les plus copié.

 

Elle me laissa m’approcher et je la caressai une bonne partie de la soirée.

 

Qu’importe nos différences, la magie opéra ce soir-là et cette première rencontre marqua le petit Régis du haut de ses 5 ans !!

 

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

 

 

Read More

1° Fois Stéphane

  |     |   No comment

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

 

C’était les année 80, les vacances à Luchon ou à la Bourboule, ou ailleurs.

 

 

 

Les Jeux Vidéos commencent à percer et à accompagner les flippers dans les bars.

 

C’était aussi l’époque de « Super Champion » sur:

 

 

Et oui sur la côte d’azur on avait TMC 20 ans avant la TNT

où des compétitions acharnées sur consoles Atari me captivaient déjà.

 

Mes cousins avaient un vrai flipper dans leur garage, une console avec des barres qui tentaient de rattraper des points qui bougeaient sur l’écran…

Alors dans tout cela, quel est mon premier jeu vidéo, est ce que je m’en souviens ?

Pas de révélation mystique lorsque je l’ai vu, il s’agissait d’un Space Invader amélioré

avec des extra terrestre qui tombent en boucle, en spirale et autres…

Je n’ai pas retrouvé le nom, un genre Space Firebird

 

 

mais en beaucoup mieux du moins dans mes souvenirs ?

Un mec jouait et je le regardais. Pas sûr d’y avoir vraiment jouer moi même, peut être une partie ?

Plus sûr du tout de l’endroit, quelque part en vacance… Bref rien de très clair.

 

Mais la suite je m’en souviens très bien ; c’est le Biquet (Régis) qui m’a perverti.

Il m’a traqué mais en douceur.

D’abord il a fait une année de plus en CM2 histoire qu’on soit dans la même classe.

Ensuite, on a du s’échanger des auto collants, on a collectionné les écusson de voiture,  les livres dont vous êtes le héro et autres figurines de la guerre des étoiles.

Mais, le plus marquant c’est quand il m’a demandé si je connaissais les jeux vidéos.

Bien sûr que oui, et j’avais vu un gars donc j’étais initié et il m’a emmené au JR’s en fin d’après midi. J’avais 12/13 ans, c’était en 84/85.

J’étais en classe de cinquième. Régis m’a expliqué comment détourner l’argent du bus en allant à pieds au collège chaque jour et de le recycler dans une borne d’arcade.

Quel malin ! Et là, coïncidence, le JR’s faisait jeu à volonté le mercredi après midi pour 30 francs.

Quels jeux vedettes : Kung Fu Master, Dragons’lair et Commando et très certainement Pacman. Je me suis accroché à Commando, il n’y avait plus de place sur les autres jeux.

Quelques année plus tard, Le biquet (encore lui mais quel influence sur ma vie !) m’a présenté un mec qui était fan de jeux de rôles et de jeux vidéos.

Et j’ai rencontré le Pasto au JR’s. Il jouait sur une borne côté gauche, je ne sais plus à quel jeu peut être Rygar.

 

Il avait encore son duvet de jeune garçon mais comme c’est Pasto, c’était du duvet d’ours des montagne…

 

C’est pour cela que je m’en souviens. Il a terminé sa partie, nous a salué et est parti. Je dirais que j’avais 15/16 ans. Et depuis, je n’ai pas arrêté de le revoir.

 

 

Un autre forfait du Biquet, il m’a appris Magic en 1995, jeu qui me ruine année après année.

Le dernier forfait en date de Régis, il m’a refilé un vieux VTT en 1997 moyennant un chèque bien entendu.

On peut donc voir l’incidence du Biquet dans mes loisirs. Heureusement, depuis j’ai résisté, je n’ai pas de chat, de camping car, de kangoo et de jeu Slyvofion (quoi que j’ai commandé la version glitter),

de pseudo débile pour jeu en réseau internet. Je me suis émancipé, je suis supporter de l’OM, c’est ça la maturité !

 

 

 

Read More

1° Fois Jérôme

  |     |   No comment

ET VOUS VOTRE PREMIÈRE FOIS … C’ÉTAIT COMMENT ?

Ma première fois …

Difficile de ne pas se souvenir.
On est toujours gauche, impatient, malhabile et surtout ça dure pas très longtemps…

Fermez les yeux et ré ouvrez les,
Nous sommes en août 1981 il y a 28 ans de cela…

 

 

 

Thorenc petit village de montagne perdu dans les hauteurs des Alpes-Maritimes à 60 Km de Nice,
C’est là que  je passais 3 semaines de vacances tous les étés avec mes grands parents.
On louait un studio à 2 Km du village.

Sur la place du village, trônait donc le RELAIS DES CHASSEURS, une bonne grosse auberge-bar restaurant, dépôt de pain tabac station-service et librairie.

et je m’y rendais régulièrement avec les copains pour chercher le pain et avec la monnaie, je m’offrais le dernier pif gadget et autre journal de mickey.

Je la revois comme si c’était hier,
Trônant  prés du comptoir à droite en rentrant une

SPACE  INVADERS !

 

Version : Midway
Modèle : Dédie
Pas de joystick sur cette version juste 3 boutons.
Un pour aller à gauche un pour la droite et un bouton tir.

 

 

 

Première fois, premières sensations

La partie était à 1 Frf
Je me revois introduire la pièce donnée par mes grands parents dans la fente puis regarder hébété l’engin en me demandant comment  démarrer cette énorme machine.

Faut dire que la bête était impressionnante 1m70 !! de mystère de lumière clignotante de boutons.
Et de bruitage électronique venu d’un autre monde !
Je ne pense pas que je fusse plus hébété que si j’avais découvert une soucoupe volante !!!

C’était un peu David rencontrant Goliath !!!

 

Et l’analogie ne s ‘arrête pas là , la première partie fut assez rapide , manque d’expérience de coordination  les vaisseaux ennemis envahirent la terre en détruisant mon vaisseau spatial

et notre planète fut colonisée par d’affreux aliens qui annihilèrent notre civilisation après l’avoir réduit en esclavage !

Désolés les gars j’ai fait ce que j’ai pu je n’avais que 9 ans…

Read More